Xavier Zeebroek Operations multidimentionnelles

ECOLE D’É D’ÉT ’ÉTÉ DU CERIUM Les opé opérations de paix Université de Montréal 21 juin – 9 juillet 2010 LES OPERATION...

0 downloads 257 Views 164KB Size
ECOLE D’É D’ÉT ’ÉTÉ DU CERIUM

Les opé opérations de paix Université de Montréal 21 juin – 9 juillet 2010

LES OPERATIONS MULTIDIMENTIONNELLES DES NATIONS UNIES

CERIUM/Université de Montréal – Ecole d’été – Les opérations de paix

1. Les tâches des missions de paix • La supervision Observer le respect du cessez-le-feu et s’interposer (UNMOGIP, UNFICYP, FNUOD, ONUST, FINUL I)

• Le maintien de la paix Appuyer la mise en œuvre d’un accord de paix (MONUC, MINUL, ONUCI, ONUB, MINUS)

• La consolidation de la paix ppuyer la reconstruction de l’Etat et la transition vers le développeme (BINUSIL, BINUB, MANUA)

• L’administration d’ d’un territoire Se substituer à un Etat défaillant ou en voie de création (UNTAET, MINUK)

CERIUM/Université de Montréal – Ecole d’été – Les opérations de paix

2. Le maintien de la paix « traditionnel » « Une op opé ération établie par les Nations unies,

concerné avec le consentement des parties concern ées, cellespour aider à contrôler et rré ésoudre les conflits entre celles -ci, sous le commandement et le contrôle des Nations unies, aux frais de ll’’ensemble des Etats membres, avec des contingents militaires, du personnel civil ’équipement et de ll’é ’é quipement fournis par eux sur base volontaire, maniè agissant de mani ère impartiale né et usant de la force aussi peu que n écessaire. » (Marak Goulding) - Contrôler et résoudre les conflits - Composé de militaires et de civils - Basé sur le consentement et l’impartialité - Usage minimum de la force CERIUM/Université de Montréal – Ecole d’été – Les opérations de paix

3. Les opé opérations multidimentionnelles (inté (intégré grées) selon ECHA

« Un instrument par lequel ll’’ONU cherche à aider

les pays en transition de la guerre à une paix durable ou ss’’adresse à une situation complexe similaire systè qui requiert une rré éponse de ll’’ensemble du syst ème des Nations unies, diffé en ss’’appuyant sur diff érents acteurs ou approches d’’une gestion politico politicostraté dans le cadre d -strat égique globale des crises. » - Un instrument de transition - Une réponse de l’ensemble du système - Une gestion politico-stratégique globale

CERIUM/Université de Montréal – Ecole d’été – Les opérations de paix

4. Que doit faire une mission multidimentionelle sur le terrain ?

• Assurer la sé sécurité curité • Proté Protéger les civils • Coordonner et appuyer l’ l’aide humanitaire • Désarmer, dé démobiliser, ré réinsé insérer (DDR) • Réformer le secteur de la sé sécurité curité (RSS) • Appuyer l’ l’organisation des élections • Suivre les violations des droits de l’ l’homme et interpeller • Assister la reconstruction de la justice • Aider l’ l’Etat à reprendre le contrôle des ressources naturelles • Appuyer les pratiques de bonne gouvernance

CERIUM/Université de Montréal – Ecole d’été – Les opérations de paix

MONUC : UNE MISSION SEMI-INTEGRÉE

SECRÉTAIRE GENERAL ONU Ban Ki-Moon

REPRESENTANT SPEC. SG Roger Meece

SRSG ADJOINT PRINCIPAL Leila Zerrougui

ivision Aff. politiques

Bureau de l’information publique

ction Droits e l’homme

Section DDRRR/DDR

Unité tat de droit

Bureau de la police civile

DIRECTEUR DIVISION ADMINISTRATION

JMAC Discipline

SRSG ADJOINT/HC/RC /PNUD RR Fidèle Sarassoro

COMMANDANT DE LA FORCE Lt Général Babacar Gaye

DIVISION ASSISTANCE ELECTORALE

SECTION SECURITE

SENIOR MANAGEMENT TEAM

SECTION AFFAIRES CIVILES

ONATEURS

CICR

omité International de la Croix-Rouge

HAG (Coordination de l’aide Humanitaire)

Section Protect. enfance

Unité de liaison sur les mines

Unité HIV/ SIDA

Unité Sexospécif.

OCHA

ONG Internationales

ONG Locales Autres Agences NU

PNUD

HCR

UNICEF

PAM

UN COUNTRY TEAM CERIUM/Université de Montréal – Ecole d’été – Les opérations de paix

5. Le pouvoir du Repré Représentant spé spécial (SRSG) • Note d’ d’orientation du SG (2000)

« Le partage de l’ l’information est essentiel entre le SRSG et le Coordinateur humanitaire. » « Le Coordinateur humanitaire donnera copie au SRSG de tous ses échanges de vues en matière de politique humanitaire avec le SSG aux Affaires humanitaires. » • Note d’ d’orientation du SG (2005)

« Le principal responsable hi hié érarchique du Coordinateur humanitaire est le SRSG. Le SSG aux Affaires humanitaires assure un soutien fonctionnel mais pas une supervision quotidienne. » « Le SRSG peut demander à une agence des Nations unies de réorienter les interventions qu’elle avait planifiées. » CERIUM/Université de Montréal – Ecole d’été – Les opérations de paix

6. Valeur ajouté ajoutée des missions inté intégré grées

• Meilleure circulation de l’ l’information (SMT, Clusters, Task forces) • Traitement inté intégré gré des programmes (JMAC, DDR, RSS) • Activité Activités inté intégré grées sur le terrain (JPTs, MOBs) • Recours à l’arbitrage interne • Effort transversal du systè système des Nations unies • Approche globalisante des crises

CERIUM/Université de Montréal – Ecole d’été – Les opérations de paix

6. Efficacité Efficacité des missions inté intégré grées

• Coordonner et appuyer l’ l’aide humanitaire • Suivre les violations des droits de l’ l’homme et interpeller • Mise en œuvre des processus électoraux • Amé Amélioration gé générale de la sé sécurité curité • Mise en œuvre du programme DD/R DD/R • Coordination de la Ré Réforme du secteur de la sé sécurité curité • Amé Amélioration de la bonne gouvernance • Proté Protéger les civils

CERIUM/Université de Montréal – Ecole d’été – Les opérations de paix

9.

Les trois dilemmes de l’ l’inté intégration

• Le dilemme humanitaire

la contradiction qui peut apparaître entre le soutien au processus politique de la transition et l’impartialité indispensable pour protéger l’espace humanitaire. • Le dilemme des droits de l’ l’homme

la tension qui découle du fait que l’ONU est parfois contrainte de travailler avec certains criminels de guerre devenus membres du gouvernement alors que par ailleurs elle est chargée de dénoncer les abus de la transition vis-à-vis du droit international. • Le dilemme de l’ l’appropriation locale

Comment obtenir le soutien de la population au processus de paix lorsque celle-ci se sent trompée et abandonnée à son sort ?

CERIUM/Université de Montréal – Ecole d’été – Les opérations de paix

10. Perspectives

• Inflation du mandat et du personnel • Soutien militaire à des opé opérations de combat • Fuite en avant vers la consolidation de la paix • Le Repré Représentant spé spécial (SRSG) concentre le pouvoir politique, militaire, humanitaire, institutionnel, logistique, humain et financier financier du systè système des Nations unies dans le pays hôte • L’inté intégration ne ré résout pas les blocages politiques • Trois dilemmes (humanitaire, droits de l’ l’homme, appropriation) • EstEst-il encore possible de partir ?

CERIUM/Université de Montréal – Ecole d’été – Les opérations de paix